Mosin Nagant Red Fire – review !

Aujourd’hui, review d’une réplique qui risque de longtemps faire parler d’elle !
J’ai nommé le Mosin Nagant type sniper avec sa lunette PU, version à ressort, fabriqué par Red Fire.
Réplique très récente dont je n’ai trouvé aucune review détaillée, celle-ci se voudra donc aussi exhaustive que possible (selon mes moyens toutefois).

entête

– Prix : 260$ à 340$ à Hong Kong, 400€ en Pologne.
– Fonctionnement à verrou, ressort.
– Pas de sécurité.
– Acier, métal, laiton, bois officiellement.
– Approvisionnement par chargeur interne, 10 billes.
– Puissance : annoncée à 380 fps.
– Longueur : 1240mm.
– Longueur canon : annoncé à 690mm.
– Poids : 2850g.

Nous avons donc une boîte d’une bien belle apparence.

hostingpics.net

Et là je tiens à préciser qu’il me sera difficile de faire rentrer le fusil entier dans toutes les photos, vu la longueur de l’engin.
L’intérieur de la boîte :

hostingpics.net

C’est zoliiii avec le tissu ! Et votre réplique sera donc très bien protégée pendant le transport grâce à cette boîte.
Mais au fait,
koikya dans cette boîte ?

hostingpics.net

Au menu :

– Réplique.
– Rail.
– Montage lunette.
– Lunette.
– Bayonnette.
– 2 Manuels.

Allez c’est parti mon kiki !

Les manuels :
En fait un pour la version ressort, un pour la version gaz. Seule le titre et l’éclaté changent.

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

Gros plan sur l’éclaté de la culasse :

hostingpics.net

(Pour info seulement, l’éclaté de la version gaz, ça peut servir)

hostingpics.net

hostingpics.net

La bayonnette :

En plastique ; 42,5cm de lame.
De loin, elle fait le taf question apparence. De près l’apparence est moins flatteuse, le plastique fait très cheap. La lame et le support sont en plastique, support où l’on ne compte plus les traces de moulage…
Elle n’est même pas droite…
Une bayonnaise pas tip top quoi, mais bon, son utilité sur un fusil de précision est tout de même limitée.

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

L’extrémité :

hostingpics.net

hostingpics.net

Même si le plastique est assez souple, évitez d’empaler vos amis, ça reste suffisamment dangereux pour provoquer de graves blessures.
Donc pas de charge avec embrochage de votre adversaire. En revanche elle conviendra parfaitement pour embrocher un sanglier et s’en servir pour le faire rôtir au dessus du feu de camp tout en racontant à ses collègues les exploits de la-dite bayonnaise agrémentant le sanglier.
Vidéo du montage sur le canon :

Ceci étant fait, passons au petit bijou…

La lunette PU et son montage :

Côté gauche :

hostingpics.net

Côté droit :

hostingpics.net

Dessus :

hostingpics.net

Montage d’origine avec support vertical, comme on peut le voir il faudra un peu tout reprendre question réglage.

hostingpics.net

Le support :
En zamac à priori. (Pas de l’acier ni de l’alu)
3 vis pour tournevis plat permettent de maintenir la lunette en place dans les anneaux.

hostingpics.net

hostingpics.net

Il se place sur le rail, cupule contre sphère et partie en biais contre grosse vis.

hostingpics.net

hostingpics.net

Le rail :
Monté sur la réplique en sortie d’usine. Les vis ne sont pourtant pas serrées et le rail se balade tranquillement…
2 vis pour le fixer au receiver du fusil.

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

Démonté de la réplique :

hostingpics.net

Il est en zamac, les 2 vis de fixation au receiver et les 4 vis de montage du support de lunette sont en acier.
En bleu les 3 vis permettant de régler l’alignement du support lunette.
En rouge la vis et la “boule” permettant la fixation du support lunette.

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

La lunette :
En acier bronzé !
Donnée pour être en 3,5x.
Beaux marquages.
Elle fait vraiment forte impression !

Du dessus :

hostingpics.net

De gauche :

hostingpics.net

De droite :

hostingpics.net

Vu du devant :

hostingpics.net
Aucune rayure sur la lentille.

Vu de derrière :

hostingpics.net
Aucune rayure sur la lentille.

Le réglage :

2 tourelles crantées en acier, graduées de 1 à 13 pour la hausse et de -10 à +10 pour la dérive.
Pas de “clic” de réglage, facile à tourner, en fait un peu trop facile à tourner et pas moyen de durcir cela au moyen des vis apparentes.
Enfin ça ne tourne pas tout seul non plus mais j’aurai préféré qqch de vraiment dur pour être absolument certain que celà ne se dérègle pas malencontreusement.

hostingpics.net

hostingpics.net

Les marquages :

L’étoile, le marteau, la faucille… enfin tout pour vous rappeler que vous êtes là en face d’un bijou tout droit sorti des usines capitalistes. Pardon, soviétiques.
Le modèle du fusil : 91/30
Et un numéro de série qui n’est pas unique (à moins que celui que j’ai reçu ne soit passé entre les mains d’ehobbyasia, puis celles de Gunfire en passant par celles d’airsoftgi…)

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net
Seule la lunette est en acier, le montage n’est pas en alliage ferreux.

Visée :
Pour obtenir la plus grande image qui soit, l’oeil se met à environ 8.5cm de la lentille arrière.
Le réticule est conforme à la vraie lunette et est bien peint.

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

Venons en à ce qui va sous la lunette !

La réplique :

Parties bois :
Pour entamer cette partie, je rappelle qu’officiellement cette réplique a des garnitures en bois. Maintenant quand on regarde rapidement la réplique on a quand même un doute, vrai bois pas super bien fini ou ABS de finition correcte ? Bon, il s’agit vraiment de bois, le vernis n’est pas terrible terrible, il est bien appliqué mais pas très joli.
En revanche le bois a été très bien usiné, avec certains détails impressionnants. Trop bien fini pour le coup, c’est un Mosin Nagant soviétique fabriqué à la chaîne et grossièrement fini normalement ! Bon je râle, je râle, mais c’est quand même un plus, s’il avait été grossièrement terminé j’aurai râlé aussi. Ici ça vous laisse la possibilité d’arrondir certains détails trop parfaits (moyennant une reteinte complète du bois).

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

Des détails impressionnants disais-je :

hostingpics.net

hostingpics.net

Allez d’autres photos d’avant en arrière :

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

Faut reconnaître que c’est propre !

hostingpics.net

Les parties laiton :
Les laitons sont bien brillants, pas de tâches dessus.

hostingpics.net

Ils sont de plus bien assemblés, probablement montés en force avec un peu de colle, colle qui n’est pas visible. (hypothèse)

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

Les découpes nettes du bois soulignent en revanche le moindre petit défaut :

hostingpics.net
Mais là je cherche la petite bête !

Les parties métal :
(autres que laiton bien entendu ; d’avant en arrière)

Embouchure :

hostingpics.net

hostingpics.net

Question matériaux :
Mire en plastique.
Canon et base de mire en métal non ferreux, probablement aluminium.
Guidon en lui même et baguette de nettoyage en acier.

hostingpics.net

Guidon non réglable contrairement à ce que pourrai laisser penser ce trou dans l’anneau de protection du guidon :

hostingpics.net

hostingpics.net

Cerclage des garnitures :
Deux vulgaires bagues en plastique avec vis sans tête (hexagonale) pour les maintenir en place serrées contre la baguette de nettoyage.
Une lame ressort en acier vient également faire semblant de la maintenir.
C’est très moche ! Vraiment très moche ! Un gigantesque jour entre la bague et le bois, une belle différence de couleur entre bague et lame ressort, un assemblage qui tient vraiment par miracle en place… Là chez Red Fire, ils ont grave couillé, ça sent la bouse de dernière minute pour remplacer une pièce trop couteuse ou trop difficile à assembler…

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

La hausse :
Standard de l’époque, une lame ressort et une pièce coulissante pour régler la distance de tir sur un bras articulé.
Marquages de 1 à 20.
Pièce principale en acier, reste en métal non ferreux, à priori zamac.

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

Le boîtier :
En métal non ferreux, vu les traces d’usinage, je dirai de l’alu ou autre alliage proche de l’alu.
Très propre, semble avoir été fabriqué au tour pour la partie ronde et terminé avec une autre machine. En tous les cas ce n’est pas du moulage de zamac.

hostingpics.net

hostingpics.net

Les traces d’usinage :

hostingpics.net

hostingpics.net

Les 2 trous filetés pour le montage du rail et le trou pour l’une des vis sans tête permettant d’aligner le montage de lunette.

hostingpics.net

Les marquages sur le boitier :
Ils sont peints, plutôt proprement pour les caractères, plutôt salement pour le logo de l’URSS.
On y voit donc la saucisse, la massue, la choucroute, la date de fabrication : 1941, le numéro de série qui est le même sur touets les répliques, et un logo bizarre.
On remarque aussi la vis permettant le réglage du hop-up.

hostingpics.net

hostingpics.net

Le chargeur et la détente :
Semblent être usinés plutôt que moulés, tout est en alliage non ferreux sauf la plaque inférieure du chargeur.

hostingpics.net

hostingpics.net

La-dite plaque porte un numéro de série qui lui est unique et gravé (très superficiellement cependant).

hostingpics.net

On la soulève pour charger la réplique en billes.

hostingpics.net

Et est montée sur ressort, ce qui est sympa vu la conception du système de chargement.
Pas besoin de vis pour la fermer, elle se clipse :

hostingpics.net

hostingpics.net

Sous la trappe un système de molletage pour remonter les billes au bloc hop up.
C’est tout simplement un mini high cap vraiment pas pratique.

hostingpics.net

Pontet et détente en alliage usiné également.

hostingpics.net

La culasse :
Même combat, en alliage usiné, levier d’armement coudé propre à la version sniper, la pièce arrière tient bien contrairement aux versions Zeta lab.
Couleur conforme au modèle RS.

Culasse fermée.
hostingpics.net

Culasse déverrouillée.
hostingpics.net

Culasse ouverte et reculée au maximum.
hostingpics.net

hostingpics.net

Le nozzle :
hostingpics.net

hostingpics.net

hostingpics.net

Plaque de couche :
En acier ! Ah enfin !! […]

hostingpics.net

En passant un détail sur le bois : des traits de stylo pour l’usinage du bois…

hostingpics.net

Et une petite dernière photo pour la route !

hostingpics.net

Utilisation :

Point très TRÈS important : vous devez armer la réplique en 1 fois, pas en 2 fois, sous peine de risquer de casser votre nozzle.
(qui n’existe pas en pièce détachée…)

Voir la vidéo explicative ci-dessous :

– Charger la réplique en billes :
On glisse une 15aine de billes dans l’espèce de conduit à droite sur la photo, 5 ou 6 ne rentreront pas mais maintenez les en place avec un doigt pendant que vous mollettez à fond (sinon les billes sautent et tombent).
Le mollettage permet de reculer le ressort de remontée des billes en amont du puits de chargement, ce qui libère la place pour que les billes aillent dans la glissière de remontée des billes au bloc hop-up.
Une fois cela fait, refermez la trappe qui se clipse, la mollette sera libérée et décomprimera le ressort qui pourra ainsi pousser les billes au hop-up.

hostingpics.net

Félicitation ! Votre réplique est prête à tirer !
Pour la suite, rien de bien sorcier sur cette réplique, pas grand chose à faire à part tirer.
Vous pouvez tout de même :

– Régler la hausse :

hostingpics.net

– Régler la lunette PU en dérive et hausse :

hostingpics.net

– Et utiliser conjointement lunette et mires standard :

hostingpics.net

hostingpics.net

– Régler le hop-up :

hostingpics.net

– Mais c’est tout, pas de sécurité.

Point important !
Pas de sécurité et un système de chargement des billes particulier = accident possible !
Le ressort ne remonte pas toutes les billes, il en restera toujours 3 ou 4 dans la réplique après le premier tir à vide qui ne signifie donc pas que le chargeur est vide. Considérez donc toujours votre réplique comme chargée.
Et comme pas de sécurité sur ce fusil, ne ramenez jamais votre réplique en zone neutre avec la culasse armée, ou pendant le transport. Tirez toujours pour désarmer votre réplique après chaque partie.

Test de tir :

1 – test chrony :
Moyenne de 379fps avec écart max sur 10 tirs de 23fps.
On a donc une puissance peu adaptée à nos “normes” pour sniper et une régularité laissant assez à désirer.
Cependant un simple changement de ressort par un de la puissance voulue et de meilleure qualité remédiera facilement à ces deux problèmes.hostingpics.net

2 – tirs par la fenêtre :
Après un réglage facile du hop-up et une vingtaine de tirs, la trajectoire a commencé à se stabiliser (rodage du joint hop-up) me permettant de trouver là une bien belle trajectoire pour un sniper mi-cheap tout d’origine. J’en ai profité pour régler la lunette PU rapidement afin de faire un deuxième test.
Difficile pour moi d’évaluer la distance de tir car tirant depuis le 4ème étage d’un immeuble en trajectoire non horizontale, mais je touchais 8 fois sur 10 un tronc d’arbre de 50cm de diamètre situé à 67m horizontaux de ma fenêtre (google earth). On peut donc pouvoir extrapoler ce résultat à une 50aine de mètres horizontaux, ce qui est très prometteur il faut l’avouer.

3 – tirs à plat, distance mesurée :
Fier de mon premier test par la fenêtre, lunette réglée, carton et cibles dessinées, support pour caméra fabriqué rapidement, hop en voiture direction un coin désaffecté d’une zone industrielle désertique.
Cible placée à 30 mètres mesurés au mètre ruban.
Et là c’est le drame :
– vent assez important (même si ça ne se voit pas trop sur la vidéo).
– pluie qui commence à tomber.
– lunette s’est déréglée en la rentrant/sortant du carton que j’ai utilisé pour camoufler la réplique.
– apporté sur place à peine une cinquantaine de billes, pas assez pour obtenir un réglage un minimum précis si je veux faire aussi des “cartons”.

Enfin ! Jme suis pas farci 10km pour abandonner sur place !
Du coup mon test de tir est complètement faussé/inutile/trompeur.
Je mets quand même une petite vidéo de certains tirs, ne serait ce que pour entendre le bruit de la réplique !

Mettez en HD sinon ça ne sert à rien !

hostingpics.net

hostingpics.net
Feuille A4 ; 30mètres / 100feet ; 0.25g cheap ; 12 impacts sur environ 17 tirs.

Après quoi j’ai tenté de régler vite fait la lunette mais c’était pire…
hostingpics.net
Feuille A4 ; 30mètres / 100feet ; 0.36g Madbull ; 8 impacts sur environ 15 tirs.
(à croire que qqch refusait de laisser les billes s’approcher du centre de la cible…)

CONCLUSION !

1 ) ESTHETIQUE :

Parties bois : 7/10
Une couleur particulière et un vernis lissant trop le bois mais un bois de qualité correcte et très bien usiné.
Parties laiton : 9/10
Propres, bien assemblées.
Embouchure : 5/10
Bien réalisée mais le protège guidon plastique choque vraiment.
Cerclage du bois : 0/10
Du plastique, des jours énormes, un travail à peine fait…
Hausse : 9/10
De l’acier, zamac, alliage alu usiné, marquages bien faits, ressort solide, pas un poil de jeu.
Boitier : 8/10
Alliage d’alu, traces d’usinage donnant du charme, vis de réglage du hop-up apparente.
Marquages boitier : 5/10
Pas fantaisistes mais non gravés, mal peints, numéro de série commun à tous.
Culasse : 8/10
Levier coudé conforme, tout comme la couleur, pas de jeu de la pièce arrière, pas de jeu de la culasse elle même avec le boitier, pas en acier mais en alliage métallique.
Chargeur, détente, pontet : 7/10
En alliage, relativement bien réalisé.
Rail, montage lunette : 8/10
Fidèles au RS, en alliage, pas de jeu si bien monté, réglages conservés sur la réplique.
Lunette PU : 10/10
Conforme au modèle RS tant par l’acier, le grossissement, le réticule et les marquages.

2 ) UTILISATION :

Visée mécanique : 8/10
Relativement bien alignée avec le tir, confortable (sauf si port de masque grillage).
Visée lunette : 5/10
La “3/4 de croix” est pratique, se dérègle facilement et position tête haute sans appuie-joue = pas confortable du tout !
Armement : 5/10
L’armement n’est pas trop dur (pour environ 380fps) mais gros problème d’alimentation en billes avec risque de casse de nozzle.
Approvisionnement : 2/10
Système pas du tout pratique, ne remontant pas toutes les billes et douloureux sans gants (roue dentée presque aiguisée…).
Détente : 6/10
Courte mais excessivement dure !
Réglages : 8/10
Tous très faciles. (trop pr la lunette)
Portée/précision : 8/10
Très bonnes pour un snipe d’origine non high end. Supérieures à un AEG cheap de même puissance. Similaires par exemple à mon FAL King Arms.

3 ) DIVERS :

Prix : 8/10 ou 5/10
Prix à HK de 260$ très honnête. Mais bcp de prix trop élevés sur d’autres sites.
Potentiel d’upgrade : 7/10
Canon, ressort et joint d’AEG. Autres pièces spécifiques.
Pièces internes : XX/10
En attente démontage.
Solidité : XX/10
Nécessité de plus de recul pour savoir.

Ma note générale : 7.5/10
Points négatifs : gros défauts d’approvisionnement, de nozzle, pas de sangle.
Points neutres : esthétique générale
Points positifs : performances, lunette comprise dans le prix, améliorations possibles

Une réplique conçue pour le jeu sans trop sacrifier sur l’esthétique mais avec quelques défauts de conception.

Vous serez probablement aussi intéressé par :

Mosin Nagant preview ZL

comparo headermod bleumod

Advertisements

7 thoughts on “Mosin Nagant Red Fire – review !

    • Hello !
      Ca fait bien longtemps que je ne me suis plus occupé de cette réplique mais j’ai qq restes :)
      Ce qui est bien avec cet engin c’est que canon et joint hop-up sont standards AEG, tout comme le ressort. Ce qui fait qu’il est facile d’améliorer puissance, précision et portée. Essentiel pour un sniper.
      De ce point de vue là c’est une assez bonne base et une excellente base pour un sniper ww2, souvent “propriétaires” sans upgrade possible.
      Le Hic c’est qu’il semble avoir une très certaine fragilité au cul de la culasse, j’avais repéré cette faiblesse au début mais comme je ne l’ai jamais vraiment utilisé c’est resté là. On m’a contacté cette semaine pour ce même problème mais après utilisation plus intensive. Les picots qui retiennent l’arrière de la culasse, sous la pression du ressort ont cassé le corps de la culasse…
      Donc voilà. Bonne base mais avec une fragilité. Ca doit pouvoir se résoudre AVANT utilisation en fiabilisant le truc mais faut bidouiller.
      Ce problème n’apparaitra pas sur la version gaz mais je ne saurai t’en dire plus sur cette version que je ne possède pas. Seule la culasse change.
      Si tu cherches un sniper ww2 upgradable, il semblerait que le M1903 S&T soit sur base VSR10 donc ça se réfléchit aussi :)
      A bientôt l’ami !

      Like

      • Merci de ta réponse rapide j’ai vais regarder ça attentivement mais bon on niveau du porte monaie il faut que je me calme car j’ai déjà acheté la m1a1 King Arms donc je crois que je vais attendre un peu…

        Like

  1. A noter pour la version infanterie (et je pense que le système doit subsister en version sniper) il y a une “sécurité”. En effet si une bille est chambrée et qu’à nouveau on tire le levier d’armement en l’air sans le tirer en arrière la détente se bloque.

    Like

  2. Salut ! Cette réplique est elle jouable en foret et vaut elle c’est 260 € ? Sachant quel la version sniper est assez introuvable, la version infanterie est dispo sur airsoft entrepôt, il y a t’il de grandes différence a noter ? Niveau solidité de l’interne, se bolt est plus solide qu’un AEG du même prix ?

    Like

    • Hello !
      Oui, clairement jouable en forêt et 260€ semble relativement honnête. Pour la plus grande différence entre ces deux versions : le levier d’armement : coudé sur le modèle sniper, droit sur le modèle infanterie et qui interdit donc le montage d’une lunette PU par la suite, ce qui me semble important de préciser. Niveau solidité, après quelques retours de gens qui m’ont contacté, je dirai qu’il y a mieux, en particulier une faiblesse à l’arrière de la culasse du modèle à ressort qui peut la casser définitivement en cas d’utilisation moyenne à intensive. Trouvable en pièce détachée mais à un prix qui peut faire reconsidérer l’achat. Je dirai donc : bonne réplique, jouable mais pas adaptée en l’état à une utilisation intensive pour le modèle à ressort. Ce soucis n’apparaît pas sur le modèle gaz car les contraintes sont bien plus faibles.

      Like

Leave a Reply / Laisser une réponse

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.