AGM Sten – Trigger fix


 

Short photo tutorial on how to mod your AGM Sten switch contactor.
Why ? Because the original part is really bad, sometimes it doesn’t work, sometimes you have to pull trigger with all your might, sometimes there is an electrical short circuit destroying the battery or the motor…
I used a standard electrical microswitch with a long lever that I folded so that the trigger can activate it. Some melted plastic to attach it on the motor mount. Two screws secure the whole part.
This modification is reliable, no short circuit if well done, each trigger pull will be the same and… it’s cheap !

Click on the gallery and scroll to see that.

Petit tuto photo sur la fiabilisation du contacteur d’une Sten AGM.
Pourquoi ? Parce que le modèle d’origine est vraiment mal conçu, il ne fonctionne pas toujours, parfois vous devez défoncer la détente pour que le contact se fasse, parfois il y a un court-circuit qui peut détruire le moteur ou la batterie…
J’ai utilisé un microrupteur standard du commerce avec un levier long que j’ai plié pour que la détente puisse appuyer dessus et fermer le circuit électrique. Un peu de plastique fondu pour fixer sur la cage moteur, deux vis et le tour est joué !
Cette modif est fiable, fini les court-circuits, une bonne reproductibilité de l’appui sur la détente et c’est… quasiment gratuit !

Cliquez sur la galerie et faites défiler pour voir tout ça.

 


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Tags : Airsoft Sten AGM contactor détente trigger switch fix electric mod modif custom fiabilisation upgrade safety wiring oioiairsoft oioi DIY homemade fait maison manufacturing fabrication home made fait maison
Advertisements

1911 long outer barrel manufacturing

Short photo article on the DIY manufacture of an external barrel for 1911.
Why ? Because I enjoy playing only GBB and it can be interesting to have a long barrel to increase both power and accuracy. Indeed, 280 fps at arm’s length and with blowback, you are quickly disadvantaged against a 100€ AEG shooting at 350 fps, as effective as can be the hop-up rubber whatever may be said by those who claim to know everything in airsoft. This is a personal design, MARUI-like platform and fixed-type barrel to continue to bring a gain of precision, as small as it is. Machining metal lathe and dremel in a single block of aluminum to increase, again, the stability and durability of the piece.

Click on the gallery and scroll to see the manufacturing and the finished product.

Petit article photo sur la fabrication d’un canon externe homemade pour 1911.
Pourquoi ? Parce que j’apprécie jouer uniquement au GBB et qu’il peut être intéressant d’avoir un canon long pour augmenter à la fois la puissance et la précision. En effet, 280 fps à bout de bras et avec du recul, on est vite désavantagé face à un AEG à 100€ tournant à 350 fps, aussi efficace que puisse être le joint hop-up et quoi que puissent dire les “j’ai tout vu tout lu” de l’airsoft. Il s’agit ici d’une conception personnelle, sur plateforme MARUI-like et de type canon fixe pour continuer d’apporter un gain de précision, aussi infime soit-il. Usinage au tour à métaux et à la dremel dans un seul bloc d’aluminium pour augmenter, encore, la stabilité et longévité de la pièce.

Cliquez sur la galerie et faites défiler pour voir la fabrication et le produit fini.

 


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Tags : Airsoft, GBB, 1911, 1911A1, M1911, M1911A1, gaz blowback, gas, green, GBB, WW2, oldschool, vintage, aluminium, alu, oioi, oioiairsoft DIY homemade airsoft gbb long fixed outer barrel canon externe pistol carbine custom m1911a1 1911a1 colt manufacturing fabrication home made fait maison

Crosse 1911 / 1911 stock – Part 6 – Finished project


 
10ème étape – Remontage et vous présenter le résultat :
Dernière partie du projet de fabrication de crosse pour 1911. Cette crosse faite maison permet de maintenir une bonne acquisition des cibles entre des tirs rapprochés, contrairement à la même réplique tenue à bout de bras. Look rétro, légère mais très résistante, elle est fabriquée en acier et en chêne. Équipée d’un système de démontage rapide, elle peut être montée ou démontée en à peu près 5 secondes, ce qui la rend utilisable sur la plupart des terrains d’airsoft.
Cliquez sur la galerie pour faire défiler les photos en HD.


10th step – Result presentation
Last part of the custom DIY stock for 1911. This homemade stock allows you to keep a good acquisition of the target between shots, it’s oldschool, lightweight but very solid, made of steel and oak. It’s equipped with a quick detach system that allows you to mount or unmount the stock in approximately 5 seconds, making it usable on most airsoft fields.
Click the gallery to scroll HD photos.

 
See you soon !
Oioi.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


[FR/EN] DIY – GBB fixed outer barrel / Canon externe fixe

À partager avec les gens biens, pas avec les jambons.

 



L’intérêt d’un canon externe fixe est double :
– améliorer la précision de la réplique
– augmenter l’autonomie (un peu)

Il en existe dans le commerce mais ils sont rapidement très coûteux. Ce tutoriel vous permettra de modifier n’importe quel canon standard du commerce pour le rendre fixe, et cela gratuitement ou à très faible coût.

Comment ça marche : un canon standard recule et s’abaisse lors du mouvement de la culasse, grâce à l’appui du canon sur un relief du bloc hop-up.
Il suffit de modifier la zone d’appui du canon pour l’abaisser, laissant la culasse circuler librement sans faire bouger le canon puis de fixer ce dernier au bloc.

Matériel nécessaire :
– Dremel ou scie ou lime
– Vis M2
– Et c’est tout !

La suite en faisant défiler les photos, cliquez !
Vidéo à la fin de l’article.



The interest of a fixed external barrel is twofold:
– improve the accuracy of the replica
– increase autonomy (a little)

There are some in airsoft shops but they are quickly very expensive. This tutorial will allow you to modify any standard barrel to make it fixed, for free or at a very low cost.

How it works: a standard barrel moves back and down when the bolt moves, thanks to the interacting of the barrel with a relief of the hop-up block.
It’s enough to modify the area of interacting of the barrel to lower it, leaving the slide to move freely without pushing the barrel and then to attach this one to the block.

Required material:
– Dremel or saw or file
– M2 screw
– And that’s all !

Following by scrolling through the photos, click !
Video at the end of the article.




Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Tags : airsoft tutorial homemade modif DIY custom modding mod costless efficiency accuracy gaz gas autonomy oioi airsoft oioiairsoft

Custom : douilles multi-shot pour revolver – Revolver multi-shot shells

Bonjour à tous !

Aujourd’hui un petit tutoriel photo sur comment modifier les douilles de son revolver d’airsoft afin de tirer plusieurs billes en même temps. La modification a été réalisée ici sur un Webley de marque WINGUN/GUN HEAVEN mais les cartouches étant similaires, ce tutoriel peut aussi probablement s’adapter aux douilles pour :
– DAN WESSON / WINGUN
– Webley WELL
– Plein d’autres probablement.

 

 


Tout d’abord une petite vidéo pour éventuellement vous donner envie de vous lancer si vous n’êtes pas convaincus !


 

 

 

Allez en avant !

Le principe est simple : approfondir le logement de la bille dans la douille, il s’agit donc de fraiser/percer le manchon en plastique siliconé. Et oui, pas de la partie en laiton, ça serait trop simple. Le plastique est maintenu en force dans la partie métallique et n’est malheureusement pas assez profond pour y mettre plus d’une bille supplémentaire, soit 2 billes par douille. En revanche cette partie plastique est suffisamment étroite pour que vous foiriez votre modification si vous n’êtes pas assez précis.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


L’idée c’est donc de faire un support qui maintienne la douille bien verticale afin de la percer le plus droit possible pour ne pas déchirer le plastique. Un gros bout de bois percé au diamètre de la douille, une fente à la scie sauteuse et une longue vis pour serrer la douille dans son support.

 

Une fois ceci fait, il faut s’attaquer aux choses sérieuses, j’ai utilisé une fraise de diamètre 6mm dont j’ai meulé le corps afin d’en réduire le diamètre. En effet avec une fraise ou forêt non modifié lorsque vous allez percer, vous allez arracher la gorge en silicone qui maintien les billes en place et donc ruiner la douille pour rien. Après ça, pas de secret, faut y aller. Percez à la bonne profondeur le plus droit possible pour ne pas déchirer le plastique sur un côté. Pas de panique, il sera tjs temps de rattraper le coup avec de la super glue mais en ayant fait l’expérience, ça ne tient pas très bien quand même…

 

Et voilà ! En haut les douilles modifiées, en bas les douilles d’origine.

Il n’y a plus qu’à aller jouer ! Faites attention tout de même à leur manipulation, elles sont plus fragiles que d’origine donc ne vous asseyez pas dessus !
See U soon !
Oioi.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Tags : multi-shot shells cartouches modif DIY custom tri-shot bi-shot modding mod SAA colt oioi airsoft oioiairsoft

Crosse 1911 / 1911 stock – Part 5

Suite du projet de crosse pour 1911.

8ème étape – Usinage boutons et vis :

Quelques bouts de bois, découpe à la scie pour faire des pseudo-cercles, mis en rotation sur la perceuse à colonne et râpe/lime pour faire qqch de bien rond. Quelques stries réalisées au cutter pour améliorer l’esthétique. Bon c’est pas ça qui est ça, c’est assez moche en fait. J’ai fini par les effacer sur la face plate. L’axe fileté n’est autre qu’une vis M3 dont la tête est insérée dans un des deux disques. Un écrou est frappé au marteau sur le second disque pour fixer le tout et on casse un disque au passage, histoire de bien recommencer un truc chiant…
Vis standard raccourcies et tournées sur la perceuse à colonne pour arrondir les têtes.


 

9ème étape – Découpe de la crosse et finitions :

Bah… de la découpe à la scie, de la râpe à bois, papier de verre, insertion de la cheville de camouflage de l’orifice de passage du picot. Puis teinture à bois.


 
La suite très vite.
See you soon !
Oioi.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Crosse 1911 / 1911 stock – Part 4

Suite du projet de crosse pour 1911.

6ème étape – Fin de l’usinage du main spring housing :

Les rainures étant faites sur cette pièce, il ne reste plus qu’à réaliser un trou pour accueillir le picot de verrouillage. Les lèvres ne servant qu’à maintenir le 1911 dans l’axe de la crosse, il peut toujours coulisser, le picot servant à empêcher ce coulissage. Là encore il faut apporter pas mal de soin à cette étape, si le trou n’est pas en face du picot, le projet tombe à l’eau. Même en tentant de rattraper le coup ça ne sera pas top car il y aura du jeu entre réplique et crosse, autant dire que le ressenti final à l’utilisation sera négatif.
L’idée c’est de monter la réplique avec son main spring housing sur la crosse et de venir marquer le centre du picot au moyen d’une tige spécialement usinée avec la perceuse à colonne, un pointeau quoi. J’ai aplati préalablement la zone afin que les reliefs ne viennent pas perturber le traçage puis perçage. Une fois cette cruciale étape réalisée, plus qu’à percer et hop !


 

7ème étape – Usinage du picot et de son logement :

À partir d’un rond en acier, tourné sur ma perceuse (je n’avais pas encore reçu mon tour à métaux à l’époque du bricolage) le picot est réalisé. Il a le diamètre du trou de la crosse qui l’accueille, son arrière a un plus faible diamètre qui permet d’y maintenir l’extrémité du ressort qui le poussera. Il est également percé et taraudé pour accueillir une vis qui permettra de le mobiliser à la main de l’extérieur. Cette vis effectuera une translation permettant de reculer le picot pour monter le Colt, une fois relâché, le picot viendra grâce au ressort verrouiller la réplique en place. Il faut donc usiner une fenêtre des deux côtés de la crosse. Dans le bois et dans chacune des deux lèvres en acier : perçage, dremel, limage…
Comme j’ai percé trop loin le trou qui accueille le picot j’ai réalisé une bague en acier, percée et dans laquelle une goupille passera pour la fixer à la crosse. Ainsi le ressort prendra appui dessus et ça tiendra bien ! Un bout de bois usiné dans une cheville d’un meuble Ikea HS viendra fermer l’arrière du logement de manière “esthétique”. J’ai pas pris de photo finale mais elle sera bien coupée à ras de la crosse de manière à ce qu’on n’y voit plus rien.


 
La suite très vite.
See you soon !
Oioi.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Crosse 1911 / 1911 stock – Part 3

Suite du projet de crosse pour 1911.

5ème étape – Usinage du “talon avant” :

À partir d’un plat acier, perçage en plusieurs points pour le passage des vis de fixation et pliage au marteau pour épouser l’angle de la crosse. Jusqu’à ce que… ben l’acier se déchire au pli. Ça tient mais ça sera pas durable alors je préfère finir de “déchirer” le métal (musclor!) histoire d’avoir une base saine, ça change juste un peu le plan puisque seule partie avant sera métallisée.
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.


 
Fraisage des trous et perçage de la crosse pour fixer cette pièce.


 
Perçage de la crosse afin de faire passer le picot qui viendra verrouiller le main spring housing en place. Seul hic j’ai percé trop loin sans penser à la forme de la crosse et j’ai traversé… Grrr ! On rattrapera ça plus tard.


 


5ème étape – Fixation des lèvres sur la crosse :

Perçage des pièces en acier de maintien afin de faire passer les vis de fixation à la crosse. Puis perçage de la crosse elle-même. L’occasion une fois les vis montées d’avoir une idée de l’avancement du projet. J’ai ensuite usiné des espèces de vis creuses dans lesquelles se trouvent des pas de vis, histoire de ne récupérer que le pas de vis. Ces tubes filetés seront donc intégrés à la crosse, permettant ainsi un vissage symétrique des deux côtés de la crosse malgré une faible épaisseur.
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.

 
La suite bientôt.
See you soon !
Oioi.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Crosse 1911 / 1911 stock – Part 2

Suite du projet de crosse pour 1911.

3ème étape – Usinage du main spring housing :

J’ai pris le parti de sacrifier un modèle de marque TOKYO MARUI plutôt qu’un ARMY dans un soucis d’adaptation sur un maximum de modèles (différences de cotes entre les marques). La pièce en question :
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.


 
L’idée c’est de créer des rainures qui accueilleront les lèvres du système côté crosse. Pour que l’ajustement soit parfait, j’ai tracé les repères avec la pièce montée dans la frame et le tout fixé dans un étau. Ça permettra un parallélisme parfait entre les lèvres et la frame, ce qui n’a aucun intérêt fonctionnel puisque le maintien de la crosse ne se fait pas sur la frame mais uniquement le MSH. C’est juste histoire que ce soit bien joli quoi… Une fois bien tracé, il n’y a plus qu’à sortir la Dremel et tailler dedans. Par petites passes successives afin que la rainure ait la même profondeur partout et que vous ne pourrissiez pas votre pièce !
Là vous pourriez croire que le travail est terminé à ce niveau mais pas du tout. J’en parlerai dans un prochain article mais l’ajustement risque de prendre de très nombreuses minutes pour qu’il n’y ait pas de jeu entre réplique et crosse.
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.

 


4ème étape – Début des travaux sur le bois :

Un beau patron tout propre taillé aux bonnes dimensions et angles pour les parties importantes. La forme finale de la crosse ne sera pas encore taillée, ça sera pour la fin une fois le bouzin un peu plus avancé. J’ai acheté une planche de chêne en grande surface de bricolage. 2.20m par 15cm et 2cm d’épaisseur. En réalité c’est 2.2cm d’épaisseur, bizarre une telle marge d’erreur… Toujours est-il que ça m’a couté un peu moins de 30€ de mémoire.
J’ai retaillé les deux plaques en acier précédemment usinées pour que ce soit plus esthétique. Leur dessin reporté sur la planche, il n’y a plus qu’à réduire l’épaisseur de la planche à ce niveau pour incorporer les plaques à la crosse et donner leur écartement final. Donc là faut bien calibrer selon le main spring housing.
Faites attention à bien faire en sorte que les plaques se superposent bien par rapport à la planche, c’est primordial sinon le GBB ne sera pas dans l’axe de la crosse et… moche quoi. Donc là il faut apporter le plus grand soin possible à l’ajustement. Perceuse à colonne avec une fraise, de l’huile de coude, de la patience et de l’attention pour ne pas perdre un doigt.
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.


 
La suite bientôt.
See you soon !
Oioi.

 

 


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Crosse 1911 / 1911 stock – Part 1

Nouvel article sur la fabrication d’un accessoire pour Colt 1911. Jouant essentiellement au GBB et en particulier au 1911, j’ai eu envie de créer une crosse pour ce type de GBB afin d’optimiser les performances lors d’utilisations sur des terrains à longue distance d’engagement.
Après avoir regardé sur internet ce qu’il se faisait comme type de crosse, j’ai décidé d’utiliser un système de fixation similaire mais une forme de crosse complètement différente, celle qu’on retrouve le plus fréquemment ne me satisfaisant absolument pas. Étant un grand fan de la crosse pour Lüger P08, j’ai donc opté pour un hybride 1911/Lüger P08.

Allez on y va les loulous ?

1ère étape – Préparation des travaux :

Quitte à créer et fabriquer une crosse, autant la faire pile poil adaptée à votre physiologie. Quand il s’agit de répliques et plus particulièrement de répliques d’armes anciennes, l’ergonomie d’utilisation n’est pas toujours très bonne. Étant de grande taille, la crosse courte du SPRINGFIELD 1903 ou l’angle de la poignée pistolet des THOMPSON M1A1 ou 1928 ne me convient pas vraiment, inconfortable au possible en cas d’utilisation prolongée.
L’idée c’est donc de faire coïncider les dimensions de la crosse avec celles de votre bras/épaule/cou/tête pour une utilisation confortable et optimisée.

 

a – Se prendre en photo comme un con avec le pistolet à la main dans la position qui semble la meilleure.
Faire quelques mesures de longueur mais surtout d’angles.

 
 
 
 

b – Faire un patron en carton et se reprendre en photo pour vérifier les angles et longueurs. L’idéal c’est de faire le patron plus grand que ce qu’on imagine afin de couper/corriger facilement petit à petit. Dans l’absolu, faites vos mesures avec vos protections faciales habituelles pour vérifier s’il est possible d’épauler correctement.

 

c – Faire une ultime vérification de l’angle d’accroche de la réplique sur la crosse une fois celle-ci aux dimensions voulues. Un écart de quelques degrés peut se payer cher, si la réplique se retrouve à pointer trop haut il se pourrait que vous ne puissiez même pas aligner les deux mires.


2ème étape – Système de fixation :

Tout d’abord quelques photos trouvées sur le net d’un système de fixation :
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.

Comme on peut le voir, c’est fait avec des plaques d’acier qui viennent se loger au moyen de lèvres dans des rainures usinées dans le main spring housing. Une fois la crosse “glissée” dans son logement, une pièce pivotante vient verrouiller en place crosse et main spring housing. J’ai choisi d’utiliser le système de rainures/lèvres mais de revoir le système de verrouillage que je juge un peu trop compliqué à reproduire avec mes moyens sans que persiste un jeu entre réplique et crosse.

NB IMPORTANT : Fixer une crosse sur un 1911 ne peut s’envisager que sur une réplique avec frame/carcasse en métal. En effet, la réplique étant tenue par la poignée, le poids de la crosse pourrait casser une frame en ABS par effet levier, tout le poids de la crosse étant concentré sur le logement du main spring housing dans la frame.

Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.


 
Je suis donc parti d’une chute d’acier, une tôle de 2mm récupérée dans une poubelle. Découpe à la meuleuse après traçage des angles ultérieurs. Par la suite il faut plier pour réaliser les “lèvres” du système de fixation. Une fois découpé, j’ai essayé de tordre directement à l’étau mais 2mm c’est déjà trop pour faire une pliure propre et bien droite avec les moyens du bord. J’ai donc réalisé une rainure à la meuleuse à l’endroit de la pliure afin de guider celle-ci. Remis dans l’étau et on tape au marteau sur un bout de bois qui va répartir de manière homogène le choc et permettre de plier partout de la même façon. Une fois plié à 90°, il faut réduire la longueur de la pièce de manière à ce que les lèvres ne fassent plus qu’un ou deux millimètres, selon la profondeur des rainures que vous envisagez de réaliser sur votre main spring housing.

Voilà voilà !
La suite très bientôt.
See you soon !
Oioi.


 
 


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Ruby partie 16 – Finished project


Voilà un petit moment que certains l’attendent, le programme des articles ayant été un peu chamboulé ces derniers temps.
Je vous présente donc le pistolet RUBY terminé.

Base : TT33 WE (review)
Fonctionnement : GBB – Gaz blowback
Matériaux : Aluminium, zamak, acier, noyer
Longueur : 16,3cm
Poids : 664g avec chargeur
Longueur canon interne : 6cm
Diamètre canon interne : 6.05mm
Hop-up : Oui, réglable
Arrêtoir de culasse : Oui, fonctionnel
Sécurité : Oui, fonctionnelle
Chargeur : TT33 WE, sans modification
Capacité chargeur : 14 billes

Comparatif rapide :

 

Récapitulatif :
Parti sur une base de TT33, ressemblant vaguement au pistolet RUBY, j’ai usiné l’engin de manière un peu violente pour le raccourcir, le percer, le meuler… La réplique se retrouve dotée d’un guide ressort proche de celui du RUBY, au passage le spring guide plug est reconstruit pour corriger un gros défaut de conception du TT33 WE. Le shortstroke est rattrapé par usinage du canon externe et d’un cran sur la culasse permettant à l’arrêtoir de culasse de fonctionner correctement. La mire avant est fabriquée en acier et l’arrière est retravaillée. Une nouvelle pièce est fabriquée pour ressembler à l’arrêtoir de culasse du RUBY. Sur mon custom, cette pièce servira plutôt à intégrer une sécurité à la réplique sans trop s’éloigner du design original. Pas mal d’heures de travail dessus mais la sécurité est fonctionnelle. Celle-ci est intégrée aux plaquettes réalisées sur mesure en noyer qui m’ont par ailleurs obligé à violemment meuler la frame afin d’y intégrer des bagues de fixation filetées. Concrètement les plus gros écarts par rapport au modèle sont l’arrêtoir de culasse que j’ai fait le choix de conserver pour ne pas sacrifier le fonctionnement de la réplique, les stries de préhension à l’arrière de la culasse et les marquages soviétiques sur le dessus de celle-ci. Ponçage + mastic + peinture et c’est réglé mais ça n’est pas dans mes cordes !
Au final je suis particulièrement satisfait de ce custom qui a, comme tous mes customs entamés, bien traîné. La réplique fonctionne parfaitement, elle risque fort de voir prochainement les terrains avec une tenue de résistant ou WW1 si j’arrive à en constituer une correcte !

Place aux photos : cliquez pour faire défiler en grande taille.