[FR/EN] DIY – GBB fixed outer barrel / Canon externe fixe

À partager avec les gens biens, pas avec les jambons.

 



L’intérêt d’un canon externe fixe est double :
– améliorer la précision de la réplique
– augmenter l’autonomie (un peu)

Il en existe dans le commerce mais ils sont rapidement très coûteux. Ce tutoriel vous permettra de modifier n’importe quel canon standard du commerce pour le rendre fixe, et cela gratuitement ou à très faible coût.

Comment ça marche : un canon standard recule et s’abaisse lors du mouvement de la culasse, grâce à l’appui du canon sur un relief du bloc hop-up.
Il suffit de modifier la zone d’appui du canon pour l’abaisser, laissant la culasse circuler librement sans faire bouger le canon puis de fixer ce dernier au bloc.

Matériel nécessaire :
– Dremel ou scie ou lime
– Vis M2
– Et c’est tout !

La suite en faisant défiler les photos, cliquez !
Vidéo à la fin de l’article.



The interest of a fixed external barrel is twofold:
– improve the accuracy of the replica
– increase autonomy (a little)

There are some in airsoft shops but they are quickly very expensive. This tutorial will allow you to modify any standard barrel to make it fixed, for free or at a very low cost.

How it works: a standard barrel moves back and down when the bolt moves, thanks to the interacting of the barrel with a relief of the hop-up block.
It’s enough to modify the area of interacting of the barrel to lower it, leaving the slide to move freely without pushing the barrel and then to attach this one to the block.

Required material:
– Dremel or saw or file
– M2 screw
– And that’s all !

Following by scrolling through the photos, click !
Video at the end of the article.




Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Tags : airsoft tutorial homemade modif DIY custom modding mod costless efficiency accuracy gaz gas autonomy oioi airsoft oioiairsoft
Publicités

Custom : douilles multi-shot pour revolver – Revolver multi-shot shells

Bonjour à tous !

Aujourd’hui un petit tutoriel photo sur comment modifier les douilles de son revolver d’airsoft afin de tirer plusieurs billes en même temps. La modification a été réalisée ici sur un Webley de marque WINGUN/GUN HEAVEN mais les cartouches étant similaires, ce tutoriel peut aussi probablement s’adapter aux douilles pour :
– DAN WESSON / WINGUN
– Webley WELL
– Plein d’autres probablement.

 

 


Tout d’abord une petite vidéo pour éventuellement vous donner envie de vous lancer si vous n’êtes pas convaincus !


 

 

 

Allez en avant !

Le principe est simple : approfondir le logement de la bille dans la douille, il s’agit donc de fraiser/percer le manchon en plastique siliconé. Et oui, pas de la partie en laiton, ça serait trop simple. Le plastique est maintenu en force dans la partie métallique et n’est malheureusement pas assez profond pour y mettre plus d’une bille supplémentaire, soit 2 billes par douille. En revanche cette partie plastique est suffisamment étroite pour que vous foiriez votre modification si vous n’êtes pas assez précis.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


L’idée c’est donc de faire un support qui maintienne la douille bien verticale afin de la percer le plus droit possible pour ne pas déchirer le plastique. Un gros bout de bois percé au diamètre de la douille, une fente à la scie sauteuse et une longue vis pour serrer la douille dans son support.

 

Une fois ceci fait, il faut s’attaquer aux choses sérieuses, j’ai utilisé une fraise de diamètre 6mm dont j’ai meulé le corps afin d’en réduire le diamètre. En effet avec une fraise ou forêt non modifié lorsque vous allez percer, vous allez arracher la gorge en silicone qui maintien les billes en place et donc ruiner la douille pour rien. Après ça, pas de secret, faut y aller. Percez à la bonne profondeur le plus droit possible pour ne pas déchirer le plastique sur un côté. Pas de panique, il sera tjs temps de rattraper le coup avec de la super glue mais en ayant fait l’expérience, ça ne tient pas très bien quand même…

 

Et voilà ! En haut les douilles modifiées, en bas les douilles d’origine.

Il n’y a plus qu’à aller jouer ! Faites attention tout de même à leur manipulation, elles sont plus fragiles que d’origine donc ne vous asseyez pas dessus !
See U soon !
Oioi.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Tags : multi-shot shells cartouches modif DIY custom tri-shot bi-shot modding mod SAA colt oioi airsoft oioiairsoft

Crosse 1911 / 1911 stock – Part 5

Suite du projet de crosse pour 1911.

8ème étape – Usinage boutons et vis :

Quelques bouts de bois, découpe à la scie pour faire des pseudo-cercles, mis en rotation sur la perceuse à colonne et râpe/lime pour faire qqch de bien rond. Quelques stries réalisées au cutter pour améliorer l’esthétique. Bon c’est pas ça qui est ça, c’est assez moche en fait. J’ai fini par les effacer sur la face plate. L’axe fileté n’est autre qu’une vis M3 dont la tête est insérée dans un des deux disques. Un écrou est frappé au marteau sur le second disque pour fixer le tout et on casse un disque au passage, histoire de bien recommencer un truc chiant…
Vis standard raccourcies et tournées sur la perceuse à colonne pour arrondir les têtes.


 

9ème étape – Découpe de la crosse et finitions :

Bah… de la découpe à la scie, de la râpe à bois, papier de verre, insertion de la cheville de camouflage de l’orifice de passage du picot. Puis teinture à bois.


 
La suite très vite.
See you soon !
Oioi.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Crosse 1911 / 1911 stock – Part 4

Suite du projet de crosse pour 1911.

6ème étape – Fin de l’usinage du main spring housing :

Les rainures étant faites sur cette pièce, il ne reste plus qu’à réaliser un trou pour accueillir le picot de verrouillage. Les lèvres ne servant qu’à maintenir le 1911 dans l’axe de la crosse, il peut toujours coulisser, le picot servant à empêcher ce coulissage. Là encore il faut apporter pas mal de soin à cette étape, si le trou n’est pas en face du picot, le projet tombe à l’eau. Même en tentant de rattraper le coup ça ne sera pas top car il y aura du jeu entre réplique et crosse, autant dire que le ressenti final à l’utilisation sera négatif.
L’idée c’est de monter la réplique avec son main spring housing sur la crosse et de venir marquer le centre du picot au moyen d’une tige spécialement usinée avec la perceuse à colonne, un pointeau quoi. J’ai aplati préalablement la zone afin que les reliefs ne viennent pas perturber le traçage puis perçage. Une fois cette cruciale étape réalisée, plus qu’à percer et hop !


 

7ème étape – Usinage du picot et de son logement :

À partir d’un rond en acier, tourné sur ma perceuse (je n’avais pas encore reçu mon tour à métaux à l’époque du bricolage) le picot est réalisé. Il a le diamètre du trou de la crosse qui l’accueille, son arrière a un plus faible diamètre qui permet d’y maintenir l’extrémité du ressort qui le poussera. Il est également percé et taraudé pour accueillir une vis qui permettra de le mobiliser à la main de l’extérieur. Cette vis effectuera une translation permettant de reculer le picot pour monter le Colt, une fois relâché, le picot viendra grâce au ressort verrouiller la réplique en place. Il faut donc usiner une fenêtre des deux côtés de la crosse. Dans le bois et dans chacune des deux lèvres en acier : perçage, dremel, limage…
Comme j’ai percé trop loin le trou qui accueille le picot j’ai réalisé une bague en acier, percée et dans laquelle une goupille passera pour la fixer à la crosse. Ainsi le ressort prendra appui dessus et ça tiendra bien ! Un bout de bois usiné dans une cheville d’un meuble Ikea HS viendra fermer l’arrière du logement de manière « esthétique ». J’ai pas pris de photo finale mais elle sera bien coupée à ras de la crosse de manière à ce qu’on n’y voit plus rien.


 
La suite très vite.
See you soon !
Oioi.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Crosse 1911 / 1911 stock – Part 3

Suite du projet de crosse pour 1911.

5ème étape – Usinage du « talon avant » :

À partir d’un plat acier, perçage en plusieurs points pour le passage des vis de fixation et pliage au marteau pour épouser l’angle de la crosse. Jusqu’à ce que… ben l’acier se déchire au pli. Ça tient mais ça sera pas durable alors je préfère finir de « déchirer » le métal (musclor!) histoire d’avoir une base saine, ça change juste un peu le plan puisque seule partie avant sera métallisée.
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.


 
Fraisage des trous et perçage de la crosse pour fixer cette pièce.


 
Perçage de la crosse afin de faire passer le picot qui viendra verrouiller le main spring housing en place. Seul hic j’ai percé trop loin sans penser à la forme de la crosse et j’ai traversé… Grrr ! On rattrapera ça plus tard.


 


5ème étape – Fixation des lèvres sur la crosse :

Perçage des pièces en acier de maintien afin de faire passer les vis de fixation à la crosse. Puis perçage de la crosse elle-même. L’occasion une fois les vis montées d’avoir une idée de l’avancement du projet. J’ai ensuite usiné des espèces de vis creuses dans lesquelles se trouvent des pas de vis, histoire de ne récupérer que le pas de vis. Ces tubes filetés seront donc intégrés à la crosse, permettant ainsi un vissage symétrique des deux côtés de la crosse malgré une faible épaisseur.
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.

 
La suite bientôt.
See you soon !
Oioi.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Crosse 1911 / 1911 stock – Part 2

Suite du projet de crosse pour 1911.

3ème étape – Usinage du main spring housing :

J’ai pris le parti de sacrifier un modèle de marque TOKYO MARUI plutôt qu’un ARMY dans un soucis d’adaptation sur un maximum de modèles (différences de cotes entre les marques). La pièce en question :
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.


 
L’idée c’est de créer des rainures qui accueilleront les lèvres du système côté crosse. Pour que l’ajustement soit parfait, j’ai tracé les repères avec la pièce montée dans la frame et le tout fixé dans un étau. Ça permettra un parallélisme parfait entre les lèvres et la frame, ce qui n’a aucun intérêt fonctionnel puisque le maintien de la crosse ne se fait pas sur la frame mais uniquement le MSH. C’est juste histoire que ce soit bien joli quoi… Une fois bien tracé, il n’y a plus qu’à sortir la Dremel et tailler dedans. Par petites passes successives afin que la rainure ait la même profondeur partout et que vous ne pourrissiez pas votre pièce !
Là vous pourriez croire que le travail est terminé à ce niveau mais pas du tout. J’en parlerai dans un prochain article mais l’ajustement risque de prendre de très nombreuses minutes pour qu’il n’y ait pas de jeu entre réplique et crosse.
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.

 


4ème étape – Début des travaux sur le bois :

Un beau patron tout propre taillé aux bonnes dimensions et angles pour les parties importantes. La forme finale de la crosse ne sera pas encore taillée, ça sera pour la fin une fois le bouzin un peu plus avancé. J’ai acheté une planche de chêne en grande surface de bricolage. 2.20m par 15cm et 2cm d’épaisseur. En réalité c’est 2.2cm d’épaisseur, bizarre une telle marge d’erreur… Toujours est-il que ça m’a couté un peu moins de 30€ de mémoire.
J’ai retaillé les deux plaques en acier précédemment usinées pour que ce soit plus esthétique. Leur dessin reporté sur la planche, il n’y a plus qu’à réduire l’épaisseur de la planche à ce niveau pour incorporer les plaques à la crosse et donner leur écartement final. Donc là faut bien calibrer selon le main spring housing.
Faites attention à bien faire en sorte que les plaques se superposent bien par rapport à la planche, c’est primordial sinon le GBB ne sera pas dans l’axe de la crosse et… moche quoi. Donc là il faut apporter le plus grand soin possible à l’ajustement. Perceuse à colonne avec une fraise, de l’huile de coude, de la patience et de l’attention pour ne pas perdre un doigt.
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.


 
La suite bientôt.
See you soon !
Oioi.

 

 


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Crosse 1911 / 1911 stock – Part 1

Nouvel article sur la fabrication d’un accessoire pour Colt 1911. Jouant essentiellement au GBB et en particulier au 1911, j’ai eu envie de créer une crosse pour ce type de GBB afin d’optimiser les performances lors d’utilisations sur des terrains à longue distance d’engagement.
Après avoir regardé sur internet ce qu’il se faisait comme type de crosse, j’ai décidé d’utiliser un système de fixation similaire mais une forme de crosse complètement différente, celle qu’on retrouve le plus fréquemment ne me satisfaisant absolument pas. Étant un grand fan de la crosse pour Lüger P08, j’ai donc opté pour un hybride 1911/Lüger P08.

Allez on y va les loulous ?

1ère étape – Préparation des travaux :

Quitte à créer et fabriquer une crosse, autant la faire pile poil adaptée à votre physiologie. Quand il s’agit de répliques et plus particulièrement de répliques d’armes anciennes, l’ergonomie d’utilisation n’est pas toujours très bonne. Étant de grande taille, la crosse courte du SPRINGFIELD 1903 ou l’angle de la poignée pistolet des THOMPSON M1A1 ou 1928 ne me convient pas vraiment, inconfortable au possible en cas d’utilisation prolongée.
L’idée c’est donc de faire coïncider les dimensions de la crosse avec celles de votre bras/épaule/cou/tête pour une utilisation confortable et optimisée.

 

a – Se prendre en photo comme un con avec le pistolet à la main dans la position qui semble la meilleure.
Faire quelques mesures de longueur mais surtout d’angles.

 
 
 
 

b – Faire un patron en carton et se reprendre en photo pour vérifier les angles et longueurs. L’idéal c’est de faire le patron plus grand que ce qu’on imagine afin de couper/corriger facilement petit à petit. Dans l’absolu, faites vos mesures avec vos protections faciales habituelles pour vérifier s’il est possible d’épauler correctement.

 

c – Faire une ultime vérification de l’angle d’accroche de la réplique sur la crosse une fois celle-ci aux dimensions voulues. Un écart de quelques degrés peut se payer cher, si la réplique se retrouve à pointer trop haut il se pourrait que vous ne puissiez même pas aligner les deux mires.


2ème étape – Système de fixation :

Tout d’abord quelques photos trouvées sur le net d’un système de fixation :
Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.

Comme on peut le voir, c’est fait avec des plaques d’acier qui viennent se loger au moyen de lèvres dans des rainures usinées dans le main spring housing. Une fois la crosse « glissée » dans son logement, une pièce pivotante vient verrouiller en place crosse et main spring housing. J’ai choisi d’utiliser le système de rainures/lèvres mais de revoir le système de verrouillage que je juge un peu trop compliqué à reproduire avec mes moyens sans que persiste un jeu entre réplique et crosse.

NB IMPORTANT : Fixer une crosse sur un 1911 ne peut s’envisager que sur une réplique avec frame/carcasse en métal. En effet, la réplique étant tenue par la poignée, le poids de la crosse pourrait casser une frame en ABS par effet levier, tout le poids de la crosse étant concentré sur le logement du main spring housing dans la frame.

Cliquez sur une image et faites défiler en grande taille.


 
Je suis donc parti d’une chute d’acier, une tôle de 2mm récupérée dans une poubelle. Découpe à la meuleuse après traçage des angles ultérieurs. Par la suite il faut plier pour réaliser les « lèvres » du système de fixation. Une fois découpé, j’ai essayé de tordre directement à l’étau mais 2mm c’est déjà trop pour faire une pliure propre et bien droite avec les moyens du bord. J’ai donc réalisé une rainure à la meuleuse à l’endroit de la pliure afin de guider celle-ci. Remis dans l’étau et on tape au marteau sur un bout de bois qui va répartir de manière homogène le choc et permettre de plier partout de la même façon. Une fois plié à 90°, il faut réduire la longueur de la pièce de manière à ce que les lèvres ne fassent plus qu’un ou deux millimètres, selon la profondeur des rainures que vous envisagez de réaliser sur votre main spring housing.

Voilà voilà !
La suite très bientôt.
See you soon !
Oioi.


 
 


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Ruby partie 16 – Finished project


Voilà un petit moment que certains l’attendent, le programme des articles ayant été un peu chamboulé ces derniers temps.
Je vous présente donc le pistolet RUBY terminé.

Base : TT33 WE (review)
Fonctionnement : GBB – Gaz blowback
Matériaux : Aluminium, zamak, acier, noyer
Longueur : 16,3cm
Poids : 664g avec chargeur
Longueur canon interne : 6cm
Diamètre canon interne : 6.05mm
Hop-up : Oui, réglable
Arrêtoir de culasse : Oui, fonctionnel
Sécurité : Oui, fonctionnelle
Chargeur : TT33 WE, sans modification
Capacité chargeur : 14 billes

Comparatif rapide :

 

Récapitulatif :
Parti sur une base de TT33, ressemblant vaguement au pistolet RUBY, j’ai usiné l’engin de manière un peu violente pour le raccourcir, le percer, le meuler… La réplique se retrouve dotée d’un guide ressort proche de celui du RUBY, au passage le spring guide plug est reconstruit pour corriger un gros défaut de conception du TT33 WE. Le shortstroke est rattrapé par usinage du canon externe et d’un cran sur la culasse permettant à l’arrêtoir de culasse de fonctionner correctement. La mire avant est fabriquée en acier et l’arrière est retravaillée. Une nouvelle pièce est fabriquée pour ressembler à l’arrêtoir de culasse du RUBY. Sur mon custom, cette pièce servira plutôt à intégrer une sécurité à la réplique sans trop s’éloigner du design original. Pas mal d’heures de travail dessus mais la sécurité est fonctionnelle. Celle-ci est intégrée aux plaquettes réalisées sur mesure en noyer qui m’ont par ailleurs obligé à violemment meuler la frame afin d’y intégrer des bagues de fixation filetées. Concrètement les plus gros écarts par rapport au modèle sont l’arrêtoir de culasse que j’ai fait le choix de conserver pour ne pas sacrifier le fonctionnement de la réplique, les stries de préhension à l’arrière de la culasse et les marquages soviétiques sur le dessus de celle-ci. Ponçage + mastic + peinture et c’est réglé mais ça n’est pas dans mes cordes !
Au final je suis particulièrement satisfait de ce custom qui a, comme tous mes customs entamés, bien traîné. La réplique fonctionne parfaitement, elle risque fort de voir prochainement les terrains avec une tenue de résistant ou WW1 si j’arrive à en constituer une correcte !

Place aux photos : cliquez pour faire défiler en grande taille.

 

J’espère que cette petite série d’articles sur ce custom vous a plu. N’hésitez pas à me le faire savoir, que je sache si je réitère l’expérience au prochain !
See you soon !
Oioi.


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


logo-previous-page2
logo-previous-page2

Tout sur les GBB 1 : Métal ou ABS ?

1er article de la série « Tout sur les GBB » : Métal ou ABS ?

Avec vidéo ! À vous de la trouver 😉

moulinettepetitAlors qu’est ce qu’on passe à la moulinette aujourd’hui ? Pourquoi pas une question qui traîne depuis de nombreuses années ?
Accrochez-vous, j’ai essayé d’être complet !

Quand il s’agit de GBB, il y a deux catégories de joueurs : ceux-qui-ont-un-pistolet-charge-et-ceux-qui-creusent-2Ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses!
Ah pardon, je voulais dire ceux qui ont un GBB en métal et ceux qui ont un GBB en plastique. Ceux de la première catégorie sont plus nombreux et ont tout un tas d’arguments à revendre. Les seconds, plus rares et peut être plus discrets ne sont pas forcément en reste. Mais le plastique n’a pas la faveur de la majorité des airsofteurs qui voient dans le métal plus de solidité, de noblesse et d’esthétique.
Ceux qui ont pu me lire à droite et à gauche sur France-airsoft savent dans quel camp je me trouve. Et je ne me cacherai pas d’apprécier particulièrement les propriétés du plastique ABS mais j’apprécie tout autant le toucher, le bruit et l’aspect du métal.

Je vais donc essayer de décrypter un peu tout ça de la manière la plus objective possible.

1 – Esthétique :

– Métal :

Un des avantages du métal dans ce domaine, c’est celui de laisser apparaître des reflets métalliques au niveau des zones d’usure. Qu’elle soit naturelle ou artificielle en ponçant les arêtes de la réplique, cela pourra donner un effet « RS » ou « battle damage » à votre réplique.

1911A1 ARMY (R31) poncé

1911A1 ARMY (R31) poncé

Le plus gros avantage reste encore celui de mettre à nu le métal pour lui appliquer un traitement spécifique. En effet, après ponçage et/ou traitement chimique, la réplique complètement nue peut être lustrée afin d’obtenir un effet chromé ou miroir qui sera d’une qualité (si bien fait) bien supérieure à une peinture effet argenté.

M1911 kit alu GUARDER bronzé à froid (BIRCHWOOD)

M1911 kit alu GUARDER bronzé à froid (BIRCHWOOD)

Mais on peut encore aller plus loin en bronzant la réplique à froid avec des produits que l’on peut se procurer à l’étranger comme le BIRCHWOOD aluminium black par exemple. Ce produit permettra si on est assez méticuleux d’obtenir un bel effet noir à reflets métalliques ou bleu profond, parfois vert si on a moins de chance avec le type d’alliage utilisé sur la réplique.
Car oui, il y a bien un problème, ou plutôt plusieurs. Certains alliages utilisés réagiront moins bien au traitement chimique et laisseront la teinte finale de votre GBB d’une couleur que vous pourriez avoir bien du mal à maîtriser sauf expertise particulière dans le domaine. Mais ce qu’il est vraiment très important de savoir c’est que Lire la suite

Tout sur les GBB [FR]

Sommaire d’un dossier complet sur les GBB.


drapeau-ang-usa en us flagSee the english version here.


Me lançant dans le projet de me remonter une réplique à ma sauce, c’est l’occasion de partager avec vous plusieurs choses qui auraient dû faire l’objet d’articles solitaires.
x14692027Quand il s’agit d’upgrade / fiabilisation en airsoft, on trouve tout et son contraire sur le net et dans les discussions. C’est comme ça que les airsofteurs peuvent se retrouver à faire des dépenses coûteuses inutiles voire déletères juste pour avoir suivi les conseils d’un camarade qui se contente de relayer les « on dit » sans aucune vérification. L’un des objectifs de cette série d’articles sera entre autres de vérifier ou faire tomber certains mythes. Plus globalement il s’agira d’améliorer sa réplique GBB sur des bases vérifiées de manière scientifique ou empirique.

Pourquoi ? Et bien parce que j’aime bien décrypter et comprendre les choses plutôt que les prendre pour argent comptant. Également parce que je ne joue pratiquement qu’au GBB et que pour dossier-gbb-airsoft-oioi-oioiairsoft-test-review-modne pas être surclassé par un AEG cheap, il faut avoir une réplique qui tourne bien. Ainsi avec une préparation aux petits oignons et en ne laissant rien au hasard, on peut se faire une bête de guerre ou un petit bijou de technologie sans pour autant dépenser des mille et des cents. Il faut juste savoir analyser les légendes urbaines et les arguments marketing des fabricants ! C’est pour cette raison que j’ai réalisé ma plateforme de tir pour GBB dont vous pouvez retrouver la description en suivant le lien ci-dessous.

header2mod2petit200Suivez la fabrication du stand de tir pour GBB en cliquant sur la photo ci-contre :
Tutoriel en 3 pages pour s’en fabriquer un pour 3 fois rien.

Ainsi en suivant une trame de montage d’un GBB, je vous proposerai une série d’articles qui auront pour objet de :
– Répondre à des questions de base pour les nouveaux dans ce loisir
– Répondre à des questions techniques
– Faire des études de performances
– Tester des pièces commercialisées
– Fabriquer des pièces


SOMMAIRE


1 – Métal ou ABS ?
2 – Tuto : DIY canon externe fixe

Suite à venir…


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


See you soon !
Oioi.

Tags :GBB gaz blowback airsoft oioi oioiairsoft test review gaz co2 improvement upgrade amélioration fiabilisation

Plateforme de tir pour GBB / GBB shooting stand – Part 3

TROISIÈME PARTIE DU PROJET DE STAND DE TIR.

Ça fait un petit moment mais cet article fait suite à : 1ère partie et 2ème partie

 

Bon ben voilà ! Une fois démonté, teinté, ça donne ça :

support-test-replique-1911-1911a1-airsoft-oioiairsoft-review-comparatif-60

Les détails dans la galerie ci-dessous :

 

support-test-replique-1911-1911a1-airsoft-oioiairsoft-review-comparatif-92

Frame et réplique en place :

 

support-test-replique-1911-1911a1-airsoft-oioiairsoft-review-comparatif-128

 

UNE PETITE VIDÉO ?

 


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


 

BILAN :

– Coût proche de 3 ou 4€ (Rien que des chutes et un peu de visserie pour ma part)
– Pas mal d’heures de taff quand même
– Maintien parfait de la réplique en place
– 4 trous supplémentaires permettant de visser la réplique au support via les pas de vis de plaquettes
– Détente déportée réduisant/supprimant l’influence de l’appui détente sur la trajectoire de tir
– Uniquement pour 1911A1 Marui (voir compatibilité WE/KWC et modifs mineures pour adapter un MEU)
– Montable sur un étau pour alourdir +/- fixer à support fixe
– Mag catch toujours accessible facilement
– Sécurité de paume verrouillée en non sécurisé
– Sécurité de culasse accessible et fonctionnelle
– Nécessite de retirer les plaquettes du 1911
– Démontable sans outil et rapidement
– Pas franchement compact quand on rajoute l’étau mais c’est un mal nécessaire pour réduire au maximum le risque de biais dans la trajectoire.

Et walaaa ! Maintenant j’ai ma plateforme de tests toute prête. Elle va me permettre de faire des expériences diverses dans l’objectif d’améliorer les performances d’un GBB et de toutes les répliques en général.
Plusieurs tests sont d’ores et déjà prévus, reste plus qu’à trouver le temps et les bonnes conditions météorologiques pour les réaliser.

 

EDIT 25 février 2017 : Ce pour quoi la plateforme sert : https://oioiairsoft.com/2017/02/25/tout-sur-les-gbb-fr/

See you soon !
Oioi.

Retour page 2 : PAGE 2
previous

 

 

Tags : DIY, homemade, test, review, tir, GBB, NBB, gaz, CO2, oioi, oioiairsoft, stand, platform

DIY – Lightweight spring guide plug for 1911

got-winter-is-coming

Et voui ! Je dirai même plus que l’hiver a déjà frappé à la porte amenant avec lui ses difficultés pour l’airsoft.
Aujourd’hui on va parler d’une manière de réduire les soucis d’utilisation d’un GBB à basse température mais pas que.
J’avais publié un micro-tutoriel sur France-airsoft en avril 2014, sans le mettre sur mon site, comme j’en ai parlé hier au CQB avec Ludovic qui se reconnaitra, le temps est venu !

Fabriquer un spring guide plug allégé pour 1911 GBB :

Tout d’abord : quesako ?
spring-guide-plugC’est tout simplement cette pièce logée à l’avant de la culasse, sous le canon. Elle permet au ressort de rappel de prendre appui sur la culasse. Elle est creuse pour permettre au ressort de s’y loger mais aussi au guide ressort lorsque la culasse recule.

Ensuite : Pourquoi s’y intéresser ?
parcequeEn fait il y a plusieurs raisons, il faut déjà savoir que cette pièce est fixée à la culasse et donc qu’elle est mobile lors du tir. Qui dit pièce mouvement dit Lire la suite

Plateforme de tir pour GBB / GBB shooting stand – Part 2

Deuxième partie du projet de stand de tir.
Description dans les galeries photo suivantes.

Suite de la construction du châssis en bois.

 

Déport du mécanisme de tir.
Pourquoi ? Car appuyer sur la détente induit presque nécessairement de Lire la suite

Plateforme de tir pour GBB / GBB shooting stand – Part 1

Aujourd’hui première partie d’un projet qui permettra de mener d’autres projets à bien. OK c’est vague, je la refais. Je vais parler d’une base de tir fixe qui me permettra par la suite d’effectuer des essais variés, sur plateforme 1911A1.
Pourquoi 1911 ? De manière égoïste car c’est mon GBB de prédilection en partie. Et ça tombe bien, c’est une réplique assez répandue si on inclue les dérivés type MEU par exemple.
Pour tester une réplique ou certaines pièces internes il faut des conditions d’essai au moins correctes, idéalement rigoureuses. Il est difficile par exemple de comparer deux canons internes différents si la comparaison se fait debout, à main levée, sur deux jours différant par leurs conditions météorologiques (vent, pluie, température, etc)… Je ne m’étale pas trop sur le sujet mais globalement le projet que je lance ici vise à réduire le plus possible les éléments confondants, facteurs d’erreurs et autres biais.

Je me suis fixé comme cahier des charges minimum :
– Objet lourd/fixable : évitant une modification de visée entre deux tirs.
– Manipulation manuelle réduite au minimum : pour les mêmes raisons et éviter d’interagir avec l’étude même inconsciemment.
– Solide : Devra encaisser des milliers de tirs et tenir plusieurs années.
– Démontable et modifiable : Pour inclure des tests/modifications non prévus.
– Ne nécessitant pas de modification irréversible de la réplique.
– Ne nécessitant pas de manipulation importante pour recharger la réplique.
– Un look au moins correct quitte à passer des heures en sa compagnie 🙂

Je parle, je parle mais si ça se trouve je suis toujours incompréhensible…

En clair : Fabrication d’un support fixe intégrant un GBB type 1911A1 permettant d’éviter le plus possibles de biais dans des études visant par exemple à comparer 2 canons de précision, 2 types de pièces différentes voire même plusieurs répliques.

Choix de la réplique de base : 1911A1 ARMY (R31) car :
– Base TOKYO MARUI
– Peu onéreux
– Plutôt fiable
– Frame acceptant les chargeurs CO2
– Plusieurs dispos à la maison

 

La suite en images commentées en cliquant sur la galerie.


La suite bientôt !
Oioi.

Aller à la page 2 : https://oioiairsoft.com/2016/11/30/plateforme-de-tir-pour-gbb-gbb-shooting-stand-part-2/
next

 


Pour bénéficier de plus de contenus et soutenir mon travail, ABONNEZ-VOUS à la page YOUTUBE ou au site afin d’être averti des articles et vidéos et ne louper aucune information.
To enjoy more content and support my work, SUBSCRIBE on YOUTUBE or on the site to be notified of articles and videos and not miss any information.


Tags : DIY, homemade, test, review, tir, GBB, NBB, gaz, CO2, oioi, oioiairsoft, stand, platform

Ruby partie 15.

img_93761Finitions !
Un peu de peinture sur les parties modifiées ou fabriquées pour le Ruby. J’ai utilisé de la peinture à maquettes Humbrol qui traîne chez moi depuis plus de 15 ans et qui finalement reste encore correcte. Un grand merci à Golgy, expert en la matière qui m’a prodigué moult conseils et m’a Lire la suite

Ruby partie 14.

Partie 14 du projet RUBY. Comme vous pouvez le voir, le travail devient de plus en plus minutieux, de plus en plus porté sur les petits détails, ce qui signifie qu’on s’approche de … ?
img_92501 – On repasse au bois aujourd’hui. Ci-contre, l’état d’avancement des plaquettes tel que je les avais laissées lors d’un épisode précédent. Pas forcément très réaliste pour la plaquette gauche mais fonctionnelle et pas trop éloignée tout de même d’une plaquette de Ruby. En revanche il leur manque à toutes deux une transformation essentielle, un quadrillage en relief de type diamant.
plaquettes-ruby-reelQu’à cela ne tienne ! J’ai donc fabriqué un outil pour Lire la suite

Ruby partie 13.

13ème partie. Journée 100% métal !

Ruby header

1 – Spring guide cap.
Cette pièce sert à contenir le ressort lorsqu’il se comprime sur le guide ressort, de manière à ce qu’il reste le plus droit possible pour augmenter la régularité et diminuer la probabilité d’incident de tir. Sur le TT33 WE, le guide ressort existe mais est très (très) mal conçu. Il est complètement tubulaire, sans bourrelet et donc s’appuie directement sur le barrel bushing. Quand on essaye de visionner le truc, on se rend compte que la totalité de la puissance du ressort de rappel de culasse s’appuie sur un bout de zamak particulièrement fin qui Lire la suite

Ruby partie 12.

12ème étape du projet. Début de la fabrication des plaquettes.

img_9238Pour commencer, bien sélectionner le bois. Pas comme moi quoi. Du sapin j’en ai à foison mais je n’aime pas. Alors j’ai tenté un bout de bois récupéré dans la rue qui me semblait plutôt pas mal. Après travail du truc je ne sais toujours pas de quel bois il s’agit… Toujours est-il que j’ai commencé par ramener la Lire la suite

Ruby partie 11.

Suite du projet de réalisation du pistolet RUBY. Aujourd’hui : fin de la sécurité/arrêtoir de culasse et début des travaux pour les garnitures.

IMG_8012Si je ne m’abuse on s’est quitté sur cette photo avant-hier. La soudure de la « boule » sur la pièce avait juste anéantit celle-ci. Finalement j’ai décidé de réaliser la pièce différemment, la boule sera insérée en force sur une tige qui elle sera soudée sur la sécurité. Un tout petit point de soudure qui n’engage à rien et hop, roule ma poule.

 

img_8015Cette pièce a pour vocation d’empêcher la détente de reculer au moyen d’un picot soudé et meulé en rectangle qui vient s’insérer dans une fente réalisée dans la tringle de la détente. Elle effectue une rotation grâce Lire la suite

Ruby partie 10.

Après quelques messages concernant mon projet de Ruby – en stand by – je me décide à le ressortir des cartons 1 an après 🙂
Merci justement à vous pour vos encouragements !

Rubyleftmod

Alors le programme aujourd’hui, reproduire l’arrêtoir de culasse du Ruby. Mais pas que. En fait je déteste sacrifier en fonctionnalités pour coller à l’aspect réel. Donc ce pseudo arrêtoir de culasse servira de… sécurité ! Présente sur le TT33 WE mais difficilement opérable sur le terrain (Cf review : https://oioiairsoft.com/tt-33-we-review-fr/ ), il faut donc revoir intégralement ce système et l’adapter à un vague Ruby. Ce sera le même principe, un picot agira sur la tige de la détente, picot rendu mobile par rotation d’une pièce en acier intégrée à la plaquette e crosse gauche.

Allez hop ! On part d’un plat en acier de 2mm, meulé, percé, soudé pour y inclure les picots. Malheureusement une fois la pièce fonctionnelle j’ai voulu y rajouter un gros morceau d’acier pour figurer la partie visible de l’arrêtoir de culasse (ou de la sécurité ici). La 3ème photo montre le nouveau travail pour recommencer puisque j’ai complètement foiré la soudure, sur la droite on voit le cadavre de la pièce en question…

Comme c’est un peu léger et que la réussite n’a pas été de mise ce jour, en bonus une petite photo.

15592-GazettedesArmes-118-Couverture-4

La suite bientôt !
Oioi.

logo-previous-page2logo-next-page2

Sangle/sling homemade for M1 carbine.

IMG_5585

langage-français-drapeauCourt tutoriel sur comment fabriquer une sangle pour carabine M1 et autres répliques anciennes. A part ciseaux et marteau, pas d’outillage particulier.
https://oioiairsoft.wordpress.com/fabriquer-une-sangle-old-school-pour-replique/

__________________________________________________

langage-anglais-drapeauQuick tuto on how to make a sling for an M1 carbine or other old school replicas. No particular tool is required.
https://oioiairsoft.wordpress.com/make-an-old-school-sling-for-replicas/
Lire la suite

Fabriquer un démonte valve de remplissage de GBB.

langage-français-drapeauCourt tutoriel sur comment fabriquer un démonte valve. A part une perceuse à colonne, pas d’outillage particulier.
Il est évidemment possible de faire plus simple mais ici ça sera une version luxe !

langage-anglais-drapeauQuick tuto on how to make a tool for your airsoft GBB injection/inlet valve. No particular tool is required.
It’s obviously possible to do simpler but here it will be a luxury version ! Lire la suite

Améliorer les marquages d’un 1911A1 Marui.

Aujourd’hui, petit tutoriel pour améliorer le look de votre 1911A1 Marui, plus particulièrement les marquages.

 
IMG_2321Certains comme ceux de la frame sont parfaitement propres et ne nécessitent aucune modification si l’on est prêt à accepter de voir figurer un « ASGK TOKYO MARUI MADE IN JAPAN » sur sa réplique.
Suffisamment profonds, pas de bavures, bien lisses.

 

IMG_2313Ceux de la culasse en revanche n’ont rien à voir au niveau de leur finition.

Comment ça vous ne voyez rien ?
Regardez mieux !

Lire la suite