Risques liés au terrain.

tiqueTiques :
Ce petit parasite peut sembler bien inoffensif mais il n’en est rien ! Les deux risques principaux étant la maladie de Lyme qui s’avère handicapante et pouvant mener à la paralysie et la méningo-encéphalite à tiques qui est potentiellement mortelle.

1 – Prévention :
– L’idéal est d’éviter l’exposition en forêt mais difficile quand on sait que la forêt est également un milieu naturel pour l’airsofteur.
– Porter des vêtements longs et couvrants pour empêcher au maximum la tique d’accéder à la peau.
– Les vêtements clairs attirent moins les tiques.
Chapeau.
Chaussures bien fermées.
– Idéalement des gants.
– Produits repulsifs sur les vêtements assez peu efficaces ; se renseigner en pharmacie.
Examiner la totalité de son corps et du cuir chevelu après chaque sortie en forêt / Se faire examiner par un collègue est mieux encore.

Malheureusement les tiques sont nombreuses et astucieuses, il en passera une tôt ou tard. Ca ne doit pas vous empêcher d’appliquer les mesures de prévention qui diminuent grandement le risque.

2 – Retirer la tique :
Il est indispensable de retirer rapidement la tique, plus vous tarderez plus vous risquez d’être contaminé.
– L’idéal est de posséder un tire-tique qui permet de retirer la tique sans l’écraser (ce qui risque de la faire régurgiter et de vous contaminer).
– À défaut une pince à épiler conviendra mais attention ! Ne l’attrapez pas par le corps (risque de régurgitation) mais plutôt par la partie avant, sous la tête et tirez doucement.
– Il se peut que la tique se sépare en deux, la persistance des pièces buccales dans la peau n’est pas grave et n’entraîne pas de contamination.
N’utilisez pas d’alcool ou autre produit pour “endormir” la tique ! Elle régurgitera et vous serez contaminé.
– Une fois retirée, désinfectez la peau.
– Ne jetez pas la tique à la poubelle ou dans l’eau (elle survit 3 semaines dans l’eau…), n’essayez pas de l’écraser, elle survivra. Enfermez la dans un petit récipient remplit d’alcool quelques heures et c’est bon, poubelle !

erytheme 13 – Surveillez la zone !
Si après deux ou trois jours (et jusqu’à un mois) un cercle rouge apparaît à l’endroit de la morsure et évolue de jour en jour en s’étendant (erythème migrant ; Cf photo), filez voir votre médecin traitant rapidement, vous êtes fort probablement infecté et il faudra un traitement antibiotique pour enrailler l’infection.

Je ne saurai que trop vous recommander la lecture de ce site, accessible à tous : http://www.maladies-a-tiques.com/Prevention.htm

Sources : Connaissances médicales ; maladies-a-tiques.com ; Cours médicaux CHU Besançon, Dr J.Leroy, Conduite à tenir devant une piqure de tique en France Comté ; google images

.

serpentMorsure de serpent :
1 – Prévention :
– Port de chaussures fermées, pantalon.
N’approchez pas les serpents, ne tentez pas de les capturer.
Méfiez-vous des rochers et pierres.

2 – Prise en charge :
Appelez le 15.
– Mettez la victime en position latérale de sécurité, elle ne doit pas bouger, immobilisez la partie mordue. Plus elle bougera, plus le venin diffusera rapidement.
Enlevez les bracelets, bagues et cgnie car le membre va gonfler.
– Désinfectez si vous avez de quoi, mais sans bouger le membre mordu.
– Essayez de mémoriser l’aspect du serpent, +/- photo mais n’essayez pas de l’attraper.

– NB1 : Ne mettez pas de garrot, ne comprimez pas le membre en pensant empêcher le venin de se diffuser. Lorsque le garrot ou l’appui sera enlevé, la totalité du venin ira droit au cœur en une seule fois. Suffisamment pour tuer.
– NB2 : Ne sucez pas non plus la plaie, ni ne l’incisez.
– NB3 : Il n’y a pas de recommandation par les autorités de santé concernant l’aspivenin. À priori inefficace contre les morsures de serpent selon plusieurs sources médicales.

Sources : ameli-sante.fr ; Connaissances médicales ; toxicologie-clinique.org

.

renardMorsure d’animal / rage :
Il arrive en forêt de tomber sur des animaux errants agressifs, chiens et renards essentiellement. Le risque n’est pas tant celui de la plaie mais surtout celui de la rage. La rage est transmise par le contact avec la salive des animaux infectés, par morsure donc, mais pas que, gaffe à vous, on caresse pas un renard et ce d’autant plus qu’il a un comportement étrange (valable pr le chien aussi), une simple piqure par une puce de cet animal et vous êtes contaminé.
La rage est silencieuse jusqu’à 3 à 8 semaines, puis les premiers symptômes apparaissent et… une fois les signes arrivés, vous êtes mort. Oui, vraiment, c’est le décès à 100% dans les 7 jours. Heureusement grâce à M. Pasteur, nous avons un vaccin !

1 – Conduite à tenir envers les animaux :
Évitez les animaux sauvages.
– Ne les caressez pas.
– Et ce d’autant plus qu’ils ont un comportement étrange.

2 – Conduite à tenir après coup :
Vous avez caressé, touché, été près ou mordu par un animal sauvage susceptible de transmettre la rage.
– Désinfectez.
C’est une urgence ! Filez voir votre médecin traitant ou les urgences si vous avez été mordu ; une prise en charge complète sera faite : Antibio, vaccination, sérothérapie, nettoyage, suture, administratif.
– Contactez le centre ani-rabique qui vous informera sur la conduite à suivre.
Ne tuez pas l’animal ! Il doit être mis en observation, s’il a été tué, retenez sa position, le centre anti-rabique aura besoin de sa tête. > Suivez les conseils du centre anti-rabique.
– Assurez-vous d’être vacciné contre le tétanos.
NB : Ne tardez pas ! Effectué après les premiers symptomes, le vaccin sera inefficace et vous mourrez.

Sources : Connaissances médicales

.

coup de chaleurHyperthermie / coup de chaleur :
Connue aussi plus généralement sous le nom “insolation”, il s’agit d’une prise en défaut des mécanismes de thermorégulation. Le corps humain a besoin d’eau pour évacuer le trop plein de chaleur par la sudation. Si vous êtes deshydraté et/ou que vous faites un effort physique intense et/ou que le soleil tappe fort, alors vous risquez l’hyperthermie et toutes ses complications, voire le décès si vous atteignez les 41.5°C.

1 – Pour reconnaître un coup de chaleur :
Sudation excessive
Maux de tête
– Trouble de la conscience : somnolence, perte de conscience…
Peau sèche et brulante
Pli cutané : pincez la peau (du cou par exemple), elle garde le pli après l’avoir lâchée (signe de deshydratation).
– Nausées, vomissements

2 – Prévention :
S’hydrater suffisamment et régulièrement.
Humidifier sa tête : 2/3 de la chaleur du corps y est éliminée. N’hésitez pas à tremper votre casquette dans l’eau et à la remettre telle quelle.
Ne pas trop s’habiller s’il fait 30° ou plus… Inutile de mettre la grosse veste avec les 3 T-shirt dessous et 3 couches de barda par dessus.

3 – Prise en charge :
– Mettre la victime à l’ombre, le plus au frais possible.
Dévêtir la victime et la refroidir en mettant des linges mouillés sur front, cou, nuque, ventre, intérieur des cuisses et sous les bras.
– L’arroser si vous pouvez.
– Si la victime est consciente, donnez lui un peu à boire (de l’eau) sauf si elle présente un autre problème nécessitant de la laisser à jeun pour une éventuelle chirurgie.
– Si la victime est inconsciente mais respire, la mettre en PLS (Position Latérale de Sécurité).
– Aucun médicament nécessaire.
Appeler le 15 rapidement.

– NB1 : Si vous êtes près d’un cours d’eau, vous pouvez tremper le bas du corps de la victime dans l’eau, jusqu’à la ceinture. Mais cela peut avoir un effet perverse, la vasoconstriction induite par le froid empêchera la température du refroidire rapidement, il vous faudra alors masser énergiquement les jambes afin de favoriser la circulation sanguine.
– NB2 : N’essayez pas de donner à boire à une personne inconsciente, vous risquez de la tuer.

Sources : Connaissances médicales

.

coup de soleilCoup de soleil :
Véritable fléau méconnu, le coup de soleil est LE facteur déclenchant le cancer de la peau. Chacun dispose d’un “capital soleil” que chaque coup de soleil (=surexposition aux UV) vient entamer, entrainant les mutations cancérogènes jusqu’au cancer.

1 – Prévention :
Evitez les expositions prolongées entre 12 et 16h (heure d’été) sans protection.
– Utilisez des crèmes solaires à fort indice protecteur.
– Se couvrir la tête est indispensable, évitez de laisser trop apparaître votre peau (jouer en Marcel c’est pas une bonne idée).
– Conseils particulièrement importants pour les personnes à phototype clair : Blonds, roux, peau avec tâches de rousseur.

2 – Prise en charge :
Se réhydrater correctement (peau asséchée qui va “peler”).
– Utilisez des crèmes hydratantes et apaisantes comme la Biafine.

– NB1 : Un coup de soleil très étendu, trop important (peau cartonnée ou qui suinte) doit vous amener à consulter votre médecin.
– NB2 : Un “grain de beauté” qui apparaît ou qui se modifie doit vous amener à consulter votre médecin.

Sources : Connaissances médicales

.

traumato

retour sommaire

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s