Fastmag homemade V2.

Aujourd’hui, petit billet pour partager une de mes astuces pour porter les chargeurs de GBB sans les perdre et en y accédant en une fraction de seconde.
Header vierge

À mes débuts mes chargeurs de 1911 prenaient assez cher je dois bien le dire. Ils tombaient assez facilement du puits de chargeur du fait de ressorts de mag catch toujours faiblards d’origine, d’où mes recherches pour fabriquer moi même des ressorts plus costauds afin d’éviter un déverouillage impromptu inévitablement suivi d’une chute sur gazon au mieux, d’une casse sur sol bétonné au pire.
Cf : https://oioiairsoft.wordpress.com/2014/03/25/gbb-spring-mag-catch-ressort-bouton-dejection-custom/ (tjs d’actualité avec une dizaine d’acheteurs satisfaits)

De la même façon mes porte-chargeurs n’étaient pas adaptés aux chargeurs de 1911, très fins et donc risquaient de se faire la malle également.

IMG_9541L’achat de porte chargeurs prévus pour 1911 et dérivés, de fabrication française des années 50 a certes apporté un plus sur un plan esthétique et de maintien mais une fois ouverts ces porte-chargeurs laissent très facilement échapper leur précieux. Suffit de le fermer me direz-vous ! Sauf que je joue essentiellement en CQB et n’en ai donc souvent pas le temps. Rajouter à ça qu’avec une grille de protection de bas de visage, je suis dans l’incapacité parfaite de voir mes porte-chargeurs à la ceinture ce qui n’aide en rien.

Après quoi je me suis lancé dans la fabrication artisanale d’un genre de fastmag ne nécessitant pas d’être vu pour être utilisé, ni de le fermer après emploi et qui retienne ses chargeurs même si je fais le poirier (pas très souvent quand même). Le tout adapté dans un porte-chargeurs standard de façon à ce que ça ne soit pas trop moche. À l’époque un genre de chicom pour chargeurs d’AK.

Ca marchait du feu de dieu bien qu’assez peu compact (3 chargeurs de 1911 prenant la place de 2 chargeurs d’AK…) et c’était seulement adapté au Chicom.
Deux ans plus tard comme je me relance dans la fabrication d’un autre modèle, j’en profite pour partager qq photos et la description de mon petit bouzin.

Allez hop petit tuto !

L’avantage c’est qu’il ne faut ni outils particuliers, ni matériel introuvable, juste un peu de temps et de patience.

IMG_9514

Matériel :
– Des chutes de bois, plaques de médium (MDF) et tasseaux aux dimensions voulues.
– Une vieille chambre à air de vélo, sinon c’est 3€ les deux chez Decathlon.
– Ecrous + vis ou tige filetée de 1m si le porte chargeur est large comme moi.
– Raccords filetés (trouvables en grande surface de bricolage dans les bacs libre service) ou des sections de tubes.
– Mousse comme celle des boîtes de répliques.
– La poche porte-chargeurs pour y intégrer le fastmag.

Outillage :
– Scie.
– Perceuse.
– Râpe, lime.
– Perforatrice, le truc pour les feuilles papier.
– Des babioles que tout le monde a, genre ciseaux, règle et compagnie.
– Colle à bois éventuellement.

IMG_9515

Le principe du fastmag est de faire un genre de casier pour chargeurs, tapissé à l’intérieur de caoutchouc pour tenir les chargeurs et rembourré sous le caoutchouc de mousse pour serrer les chargeurs et les maintenir bien en place même porte-chargeur retourné.

Petit schéma :
IMG_9546

Explications :
– Casier en bois mais ça marche aussi en plastique ou acier, selon ce que vous avez sous la main, fabriqué comme un mille-feuille enchaînant les couches de bois, caoutchouc et mousse.
– Les côtés d’une case pour chargeur sont évidés en partie pour accueillir un morceau de mousse et sont recouverts de caoutchouc. On a donc depuis un côté du fastmag : bois/mousse – caoutchouc – chargeur – caoutchouc – mousse/bois – caoutchouc – chargeur – caoutchouc – etc…
– Le caoutchouc sert à aggriper les chargeurs, chose que le bois ne peut faire. La mousse est dans une cloison mais plus épaisse que la cloison en question et tout ceci est donc tapissé de caoutchouc. La mousse a tendance à s’expandre, serrant le chargeur quand il est dans son logement.
– Les chargeurs arrivent en butée au fond du porte-chargeurs sur les raccords filetés (un clou peut faire l’affaire). L’essentiel c’est que ça bute sur le corps métal et non sur les lèvres du chargeur.
– Pour passer les vis à travers la chambre à air, utilisez une perforatrice, ça marche très bien 😉
– Une fois tout terminé, un coup de teinte à bois ou de peinture ne fait pas de mal pour homogénéiser tout ça.
– Plus qu’à rentrer le bouzin dans le porte-chargeurs qui vous a servi de base de travail pour les dimensions.

Suivre la galerie photo ci-dessous aidera à comprendre le mille-feuille géant !

Et voilà ! Les chargeurs tiennent parfaitement en place, pas trop durs à sortir, impossibilité pour eux de tomber même si on se retrouve à l’envers… Parfait !
Astuce si vous vous lancez dans ce travail, pour régler le « serrage » des chargeurs, l’épaisseur de la mousse joue beaucoup mais si ça sert trop, n’hésitez pas à mettre des rondelles pour élargir les « casiers ».

Hope you enjoyed that !
Oioi.

IMG_9533

IMG_9536

IMG_9535

Publicités

Une réflexion sur “Fastmag homemade V2.

  1. Pingback: Set-up / Tenue CQB | oioiairsoft

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s