Ruby partie 11.

Suite du projet de réalisation du pistolet RUBY. Aujourd’hui : fin de la sécurité/arrêtoir de culasse et début des travaux pour les garnitures.

IMG_8012Si je ne m’abuse on s’est quitté sur cette photo avant-hier. La soudure de la « boule » sur la pièce avait juste anéantit celle-ci. Finalement j’ai décidé de réaliser la pièce différemment, la boule sera insérée en force sur une tige qui elle sera soudée sur la sécurité. Un tout petit point de soudure qui n’engage à rien et hop, roule ma poule.

 

img_8015Cette pièce a pour vocation d’empêcher la détente de reculer au moyen d’un picot soudé et meulé en rectangle qui vient s’insérer dans une fente réalisée dans la tringle de la détente. Elle effectue une rotation grâce à un autre picot qui s’insère dans un trou percé sur la frame de la réplique. Une fente est réalisée sur la pièce, permettant d’y faire tenir un ressort qui aura pour but de remonter la sécurité en position safe. Cette pièce devrait donc un peu agir comme la pédale de sécurité des 1911, il faudra appuyer dessus pour permettre de tirer, la relâcher sécurisera immédiatement la réplique.

NB : Je viens de passer près de 30 minutes à trouver un moyen de réduire le poids des photos, 130Ko par photo c’était trop. Désormais le poids est réduit de 2.5X avec une perte de qualité relativement faible. Moins de data pour les lecteurs mobiles 😉

img_9502modLe deuxième thème du jour : le début des travaux pour la réalisation des plaquettes.
Si les plaquettes d’origine du TT33 sont en plastique et permettaient d’y insérer une plaque métallique dont la rotation permettait le verrouillage en place, celles du Ruby sont en bois et un tel mécanisme ne m’apparaît pas envisageable du fait d’une trop grande fragilité. Le hic c’est que la frame est beaucoup trop fine (1mm en haut, 2mm en bas) pour espérer la percer et tarauder afin d’y fixer les plaquettes au moyen de vis. Et pourtant sur le RUBY ce sont bien des vis. La solution que j’ai trouvée est de confectionner des bagues avec pas de vis, un peu comme des bushings d’AEG mais en beaucoup plus petit et taraudé au centre. Bagues insérées dans la frame qui sera percée et meulée de l’intérieur afin d’éviter que le bourrelet des bagues ne dépasse dans le puits de chargeur. Les bagues sont en acier et fabriquées à partir de raccords filetés (trouvable en grande surface de bricolage au rayon quincaillerie avec les vis qu’on prend au poids) « tournés » sur une perceuse à colonne à défaut d’un véritable tour à métaux.

 

ob_a0596a_w-40mod Suite au prochain épisode !
Oioi.

 

 

 

logo-previous-page2logo-next-page2

Publicités

2 réflexions sur “Ruby partie 11.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s